Ancienne église du prieuré

Cet édifice, avec son transept, son chevet et son clocher carré, est le seul vestige du prieuré bénédictin, supprimé à la Révolution. L’ensemble, mi-fortifié, mi-religieux, n’est pas un ancien établissement des templiers puisqu’il dépend, dès 1165, de l’abbaye de Mauzac.